ACTUALITÉ

Actualité des Esprits Libres,
Actualité vue par Les Esprits Libres.

Conseils de la semaine :

Télévision :
Mercredi 31, F5 : 20h50 Sale temps pour la planète.
Dimanche 4, LCP : Rembob’INA avec Pierre MENDES FRANCE.

En réécoute sur France Culture :
Avoir raison avec… Gilbert Simondon. 1ère diffusion dimanche 28, 11h.
Retour sur l’œuvre d’un des philosophes précurseur dans la perception de la révolution numérique et de l’aliénation par les outils technologiques. La France a compté un immense philosophe de la technique, et elle ne le sait pas. Gilbert Simondon (1924 – 1989)

Les Nuits de France Culture : Conférence de presse de Jean-Luc Godard au Festival de Cannes 1982 pour son film passion. Diffusion lundi 29, 5h08

Beaumarchais ou l’aventure de la liberté.

3 minutes de philosophie pour redevenir humain. Marc Bloch : « Sans se pencher sur le présent, il est impossible de comprendre le passé. »


Éditorial :
À l’heure des contestations et révoltes porteuses d’espoir et de résistance face aux dictatures en Russie et en Chine, ce 29 juillet, jour du dépassement à partir duquel l’humanité vit à crédit en ayant consommé toutes les ressources disponibles de l’année, notre Europe s’interroge toujours sur ses moyens d’exister.
Dans ce contexte, complexe et passionnant, les Esprits Libres indiquent que la FISCALITÉ D’UTILITÉ PUBLIQUE ET ÉCOLOGIQUE et que la DÉMOCRATIE VIVANTE renouvelant les institutions, ouvrent la voie d’une réponse conséquente à l’urgence écologique, sociale, institutionnelle, européenne et EXISTENTIELLE.
La dialectique « fin du mois - fin du monde » ne casse pas assez de briques. Quelles fins du moi, finalités du moi ? Là est la question posée à tout le monde pour perpétuer et non détruire l’humanité.
En modifiant en profondeur la fiscalité inique, et en introduisant une démocratie économique indispensable à la démocratie politique, le REVENU CITOYEN fonde une nouvelle politique.
Il est clair que le REVENU CITOYEN, universel dans une communauté donnée, ici la communauté des adultes citoyens français, aligné sur le seuil de pauvreté et universel, de 1000€ par mois, en éradiquant la misère, donne aux plus pauvres un peu plus de pouvoir d’achat, l’équivalent de ce seuil de pauvreté, 60% de revenu médian, à ne pas confondre avec le revenu moyen, afin de couvrir leurs besoins de base. Et c’est justice et rationalité. Mais notons qu’en moyenne, dans la population, le R.C. n’augmente pas le pouvoir d’achat car il est accompagné d’un partage du travail et d’une baisse du temps de travail légal qui entrainent une baisse des revenus de fait compensée par le R.C.
Le gain du R.C. est donc essentiellement un gain de temps disponible par le passage des 35 h aux 24h, seuil vers les 18h, de travail par semaine. PRODUIRE MOINS MAIS MIEUX.
Ce temps disponible est orienté vers l’offre culturelle généralisée : culture générale, philosophie, arts, sciences, reconversion, formation, apprentissage, libertinage culturel, curiosité, créativité, ateliers de création, de récupération et de réparation, langues étrangères, espéranto, recherche, découverte, temps de formation et d’entraine intergénérationnel, bénévolat, engagement associatif et artistique, sens du commun, sens civique, secourisme…
La misère abolie, outre ses fonctions régaliennes, en matière sociale, l’État n’ayant plus à faire « du social », c’est à dire de l’assistanat, s’adonne à la culture au sens large et à la santé pour le BIEN VIVRE individuel et commun. Cette offre culturelle est d’autant plus saisie, que l’incitation culturelle est généralisée, que le productivisme, le mercantilisme et la cupidité sont combattus, que la publicité et le lobbying passent sous un régime de légalisation contrôlée et que les citoyens, ayant quatre jours disponibles, ne perdent plus leur vie à la gagner.
La centralité de la créativité remplace celle du travail, même si pour les privilégiés, ceux dont le travail s’avère émancipateur, le travail entre dans la catégorie créativité, ce qui à vocation à devenir progressivement le lot de tous. L’existence est vécue et traitée comme une œuvre d’art.
Cet existentialisme humaniste et écologique c’est le BIEN VIVRE expression qui traduit ce que les sud-américains nomment le Buen Vivir.

REVENU CITOYEN, REVENU DE BASE, RUA…
On saisit là la richesse et les finalités du REVENU CITOYEN, revenu de base universel proposé par les Esprits Libres, par rapport à un « revenu de base » flou et dont le montant et les accompagnements restent indéfinis, voire montant faible envisagé, façon MFRB, par rapport aux propositions non universelles, façon Hamon, ou au « Revenu Universel d’Activité » R.U.A., sauce Macron, énième balbutiement de l’assistanat, qui n’a d’universel que le nom et qui est un dispositif d’aide aux personnes aux faibles ressources en vue de les inciter à trouver un emploi ou une activité. Il veut fusionner un grand nombre de dispositifs d’aides existant (RSA, APL, prime d’activité...) en une seule allocation unique gérée par un guichet unique et versée automatiquement aux bénéficiaires, sans démarches de leur part. Le RUA comprendrait ainsi une aide financière, qui prend la forme d’un « revenu de base » unique mais réservé à certains. Encore un effort camarades pour concevoir un REVENU CITOYEN ! Devenez des Esprits Libres.

REVENU CITOYEN, devenu citoyen.
D’un point de vue MORAL, philosophique, comme d’un point de vue CYNIQUE d’efficacité politique, économique, sociale, policière, il est, pour organiser la cité, préférable de ne pas avoir de pauvres. Nous prenons là le cynisme au sens positif des philosophes anciens. Bien plus facile d’organiser la cité sans pauvres qu’avec pauvres. Les pauvres posent de nombreux problèmes. Peu éduqués en général ils posent des problèmes d’éducation. Ils sont en moins bonne santé. Ils font des enfants qu’ils ont des difficultés à élever. Dans la nécessité qu’ils sont, il s’agit de leur venir en aide et, si nous les aidons, les voilà assistés et ce n’est guère plus enviable que pauvres !
C’est donc l’intérêt conjugué des pauvres à s’enrichir et des plus riches à les enrichir pour ne plus avoir à les assister, à les supporter et à subir les désagréments sociaux.
Que l’on se place d’un point de vue moral ou cynique pour préconiser le Revenu Citoyen n’a aucune importance, mais celui qui se place seulement d’un point de vue moral ne fait pas preuve d’aptitude politique, ni de maturité existentielle. Conseillons-lui « Le Prince » de Machiavel.
Le R.C. en tant que commun mériterait l’appellation de « Revenu Commun ». Mais au delà, le R.C. introduit une démocratie économique sans laquelle la démocratie politique n’est qu’une parole. Le R.C. répond, avec plénitude, aux impératifs catégoriques de liberté, d’égalité et de fraternité et leur donne un sens tant politique que pratique. D’où son non car, en ce sens, il est pleinement « Citoyen ».

Financement du R.C.
Dans la mesure où vous donnez un crédit d’impôt à tout le monde de 1000€ par mois, il est facile, autant que légitime, de récupérer en moyenne 600€ par mois par le même impôt !
Nous prélevons en moyenne 600 selon un barème progressif qui taxera les plus nantis et nous distribuons 1000 de façon égale à tous y compris aux plus nantis.
600€ à trouver seulement puisque nous avons déjà 400€ en moyenne de dépenses sociales, de « pognon de dingue » comme dit l’autre. Le gouvernement ira les chercher en fonction de sa sensibilité politique. Les Esprits Libres chercheront, dans ce pays, qui est l’un des six pays les plus riches du monde, vers le capital financier dormant, les gros héritages, les revenus insensés, le foncier et le patrimoine démesurés, les bénéfices et dividendes outranciers, les transactions financières spéculatives, les Gafa, les niches fiscales, la légalisation contrôlée, entre autres, des drogues, de la prostitution, de la publicité, du sport professionnel, le train de vie de l’État, le gaspillage etc.
À ce jeu les Esprits Libres lèveront bien plus qu’il ne faut pour financer le seul RC. Ce d’autant que la rationalité économique de ce dernier entrainera une richesse considérable dans tous les rouages sociaux, économique et culturels et que nous réaliserons le programme d’écologie intégrale. Ce sera autant pour le BIEN VIVRE écologique et citoyen, pour la culture et la recherche, pour la santé.
Dans notre proposition DISTRIBUTISTE de R.C., le financement est le plus simple et il abonde.
C’est l’hégémonie culturelle de la créativité qu’il s’agit d’obtenir en devenant des Esprits Libres pour une existence conçue comme une œuvre d’art. C’est à dire en remplaçant la centralité du travail par celle de la créativité en ne nous contentant pas de voter écologiste aux élections pour avoir bonne conscience.

Voir pour approfondir :
PHILOSOPHIE ET FINANCEMENT DU REVENU CITOYEN sur notre site et sur Médiapart

et notre VIDÉO SUR LE REVENU CITOYEN.
27 07 19


Voir les éditoriaux et lettres précédentes.
////////////////////////////////////////////////////////////////////////

ACTUALITÉ DES ESPRITS LIBRES :

Nouveau : Rejoignez le [groupe des Esprits Libres sur Facebook !
Nous vous proposons d‘aller sur la page Facebook des Esprits Libres et de rejoindre le « Groupe des Esprits Libres ». Nous y échangeons des informations et commentons l’actualité politique et culturelle. Rejoignez et invitez vos amis à rejoindre notre groupe.


BORDEAUX. Lu dans « Sud-Ouest » le 24 juillet 19 au moment canicule :
« On n’a pas eu besoin de pousser beaucoup de portes pour entrer dans les boutiques de la rue
Sainte-Catherine. Du Grand-Théâtre au cours d’Alsace-et-Lorraine, sur les 69 magasins ouverts dans l’artère commerçante, 48 avaient leurs portes ouvertes alors que le thermomètre flirte avec les 40°.Pourtant dans ces 48 boutiques, malgré les portes grandes ouvertes, un air froid rafraîchit les clients. Mais réchauffe un peu plus la planète. C’est la climatisation. Une étude du CNRS et de Météo France de 2010 concluait à une augmentation de la température de 0,25 à 1°C à Paris juste à cause des climatiseurs. Un cercle vicieux pointé par l’Agence internationale de l’énergie : plus les températures grimpent, plus les gens utilisent la climatisation, ce qui va accroître les besoins en énergie et favoriser le réchauffement climatique. »
Rien à ajouter sauf que ces magasins, pour la plupart, vendent des vêtements « prêt à porter-prêt à jeter » fabriqués très loin, dans des conditions déplorables, voire par des enfants, et transportés en polluant. Tout ce que nous mangeons, produisons, achetons, vendons, utilisons, nécessite de l’eau. 11 000 litres d’eau nécessaires pour un jean en coton, 2 700 litres d’eau pour un t-shirt en coton et 1,5 litres d’eau pour une bouteille en plastique d’1 litre d’eau vide !


SERVITUDE VOLONTAIRE
L’exploitation de l’homme par l’homme, par la technique ou par un système, en elle-même, est condamnable et exige que l’on s’engage contre elle. Cet engagement désigne et vise celui qui exploite. Pour autant la victime, l’exploité n’a pas forcément raison, n’est pas forcément vecteur de l’histoire. L’exploité est, pour une part, celle de la servitude volontaire, complice de son exploiteur, responsable, pour une part, du processus d’exploitation. Et cette part peut être grande au point que parfois la servitude volontaire est le principal vecteur du procès d’exploitation et doit donc être désignée comme telle dans l’engagement contre l’exploitation.
La Boétie ou Machiavel nous sont aussi utiles que Marx. Comme nous sont utiles entres autres, Spinoza, Tocqueville, Nietzsche, Lafargue, Bergson, Sartre, Camus, Castoriadis, Gortz, Vaneigem.
Les prolétaires, les employés ne sont pas dispensés, de part leur position de classe, de nationalisme, de racisme, de fascisme, de productivisme, de consumérisme, et autres pensées réactionnaires. Le néofascisme et le social-fascisme sont même plus répandus dans ces classes que dans les classes plus aisées.
Un riche réclamant plus d’impôts pour les riches se range plus du coté de la raison qu’un pauvre qui refuse d’imposer décemment les héritages…
La victime n’est pas nécessairement un héros comme elle n’a pas forcément raison.
Le Gilet Jaune se fourre le doigt dans l’œil avec son RIC issu directement de l’anti parlementarisme, de la république référendaire voulu par les néo-fascistes et par une partie de l’extrême gauche dont LFI. Tout ce qui bouge n’est pas rouge.
Maintenir les emplois dans le nucléaire ou dans l’industrie des armes ou de l’automobile, dans l’assistanat est une mauvaise chose.
C’est la conscience de l’exploitation et de la part de servitude volontaire qui importe plus que la conscience de classe. Aucune inéluctabilité, aucun sens de l’Histoire, aucun déterminisme, aucune classe à privilégier. À la lutte de classes Les Esprits Libres opposent la classe de la lutte.


MAÎTRISER L’ORAL, DÉFENDRE LA LANGUE.
Le futur grand oral du bac est jugé épreuve socialement discriminante. Le nécessaire jugement sur la politique du ministre et du gouvernement ne doit pourtant pas voiler le constat que la majorité des jeunes ne maîtrise pas l’oral. Donner le bac dans ces conditions n’est pas rendre service mais équivaut à laisser croupir dans la servitude à vie.
Nous subissons les tics langagiers de la population en général et des jeunes en particulier.
Pour acquiescer et marquer son accord ou consentement, le franglais « O.K. », zéro morts en anglais (!), remplace le « oui » ou le « d’accord ».
Quand les enseignants eux-mêmes s’y laissent aller, on comprend que les élèves suivent…
Abus des superlatifs : La moindre chose apprécié ou dépréciée est « trop » belle voire « trop » tout court ! Tout devient « super », « hyper », « énorme », « gavé », etc.
La ponctuation orale est déplorable. Il n’est pas rare d’entendre, deux, voire trois ou quatre fois, « en fait », « au final » ou « du coup », dans une même phrase.
Ne parlons pas des « Je veux elle. » ou « Je veux lui. » quand il s’agit de désigner et choisir une babiole, ou plutôt si, parlons-en !
Parlons aussi de la commercialisation du langage, "je gère", "c’est vendu"...
Les devantures, voire les noms, de nos magasins sont autant en français qu’en anglais comme dans une colonie.
Les Esprits Libres proposent « une FISCALITÉ D’UTILITÉ PUBLIQUE favorisant l’usage de la langue française ». Seraient avantagés tous les commerces et entreprises qui, pour l’enseigne et la devanture en particulier, mais aussi la publicité et la documentation, n’utilisent que le français dans notre pays.
Salubre APPEL pour DÉFENDRE LA LANGUE FRANÇAISE.
Notre langue doit être apprise et non ignorée dans les écoles.
L’oral est un bon exercice et une épreuve qui doit rester majeure pour l’attribution d’un diplôme. Recherchons l’élitisme pour tous.


« Toute pensée qui ne devient parole est une mauvaise pensée, toute parole qui ne devient acte est une mauvaise parole, tout acte qui ne devient fruit est une mauvaise action. » G.-K. Chesterton.


« Le tourisme est l’industrie qui consiste à transporter des gens qui seraient mieux chez eux dans des endroits qui seraient mieux sans eux. » Jean Mistler


29 juillet, jour du dépassement !
L’humanité vit à crédit jusqu’à fin 2019 depuis ce 29 juillet. Les ressources renouvelables en un an ont toutes été consommées. Le "jour du dépassement" intervient de plus en plus tôt... Il y a 40 ans, certains intellectuels s’alarmaient déjà des conséquences d’une croissance à tout va. Si le monde vivait comme les français, 2,7 planètes seraient nécessaires !


Aux sources de l’ÉCOLOGIE POLITIQUE.


CETA : les 10 contre-vérités proférées par le gouvernement et sa majorité.


Matières à penser : Prendre les Communs au sérieux.


« Renaissance Écologique » 24 chantiers pour le monde de demain.
A quoi ressemble un monde qui a réussi à rester sous 1,5ºC, et comment pourrions-nous y parvenir ?
Julien Dossier propose de relever un tel défi.


DE CAUSE À EFFETS, le magazine de l’environnement, les samedis, 8h05.
Samedi 20 juillet : Une journaliste qui trempe la plume dans la pluie.


DANS 18 ANS, dimanche 12h, 29mn.
Dimanche 21 juilllet. Climat : quels scénarios et quelles solutions pour 2037 ?


Entretenons vive la mémoire de TIENANMEN] face au pouvoir totalitaire chinois. Tienanmen, Hong Kong, Taiwan, Tibet, combats et solidarité.


Pour un nouvel internationalisme universaliste, soyons des Esprits Libres pour faire face à l’impérialisme du régime totalitaire chinois.
Propagande : Comment la Chine s’infiltre à l’Ouest.


Solidarité universaliste internationaliste des Esprits Libres avec le peuple tibétain face à l’impérialisme du régime totalitaire chinois. Cinq émissions sur France Culture : GRANDE TRAVERSÉE, TIBET, LA LONGUE MARCHE DU DALAÎ-LAMA. 8 au 12 juillet.


L’ANACHRONIQUE CULTURELLE, 5mn, lundi au vendredi, 7h12.
Exemples : Vendredi 19 juillet : 1878, L’origine du monde », Courbet, Tous les révolutionnaires sont-ils des pervers ? Lundi 22 juillet : 1879 Le Facteur Cheval, figure de l’art naïf.


En remplacement cet été de L’ESPRIT PUBLIC, le dimanche à 11h sur France Culture, AVOIR RAISON AVEC…
14 07 Antonio GRAMSCI. Porté aux nues par Pasolini, cité par les politiques, Antonio Gramsci (1891-1937), journaliste et penseur italien, reste peu connu. Déçu par le socialisme positiviste, séduit par le communisme, engagé et militant, il fut emprisonné en 1926 où il rédigea 33 Cahiers de prison, une œuvre monumentale.
7 07 Fernand BRAUDEL
21 07 Henry David THOREAU. Penseur engagé qui voit dans la nature un miroir du monde qu’il questionne.
28 07 Gilbert SIMONDON. Retour sur l’œuvre d’un des philosophes précurseur dans la perception de la révolution numérique et de l’aliénation par les outils technologiques.
18 08 Paul RICŒUR
25 08 Francis FUKUYAMA


3 mn DE PHILOSOPHIE POUR REDEVENIR HUMAIN, lundi au vendredi, 13h55.
« La morale est l’acte d’extrême audace du narcissisme. » Lou ANDREAS-SALOMÉ.
« L’homme est sans doute assez peu saint, mais l’humanité dans sa personne doit être sainte pour lui. » Emmanuel KANT.
« Sans se pencher sur le présent, il est impossible de comprendre le passé. » Marc BLOCH.
« Ne méprisez la sensibilité de personne ; la sensibilité de chacun, c’est son génie. »
Charles BAUDELAIRE.


Les Nuits de France Culture : Conférence de presse de Jean-Luc Godard au Festival de Cannes 1982 pour son film passion. Diffusion lundi 29, 5h08. À réécouter.


Economie circulaire : le déchet à l’heure de l’urgence écologique.


La morale des pornographes. Le roman libertin.


Pétition pour l’AIDE ACTIVE À MOURIR. Un droit qui entre dans notre politique de LÉGALISATION CONTRÔLÉE de l’aide à mourir dans la DIGNITÉ, dans l’HUMANITÉ, dans la LIBERTÉ.


Pourquoi les psychanalystes devraient lire SPINOZA.


ÉCOLOGIE ET EMPLOI
Vécu en juillet : Rencontre écolo et tour de table pour se présenter. Chacun donne son nom et sa profession et dit quelques mots, généralement superficiels, sur le sujet traité. Or un individu ne doit pas être d’abord défini par sa profession mais l’être par son désir, ses passions, ses actes, ses occupations, ses réflexions et divertissements et accessoirement sa ville, son métier, son âge, son sexe. Quand il s’agit de faire de nos existences une œuvre d’art, l’emploi obsède y compris les écologistes.
Les productivistes accusent l’écologie de « détruire des emplois ». Des écologistes répondent que c’est tout le contraire et que l’écologie est source d’emplois. Les Esprits Libres, écologistes authentiques ou écologistes radicaux, répondent qu’hélas l’écologie ne détruit pas assez d’emploi et qu’en effet elle en crée nécessairement. Elle ne détruit pas assez d’emplois salariés, pénibles et aliénés et ceux qu’elle crée nous devons veiller à ce qu’ils soient plus émancipateurs.
Un frisson nous vient car si l’écologie détruisait des emplois sans en créer, faudrait il pour autant ne pas être écologistes ? Certes non et les Esprits Libres seraient toujours aussi farouchement écologistes en laissant sur le bas coté les petits bourgeois néo-productivistes accrochés au seul arbre de la croissance verte. Conditionner notre engagement écologiste à la capacité de l’écologie à créer des emplois est pur productivisme. Allées et venues bordées d’arbres de la jouissance existentielle et de l’émancipation du travail salarié dans nos promenades. L’emploi n’est pas un but en soi et humain n’est pas fait pour travailler. Il ne s’agit pas de « ne jamais travailler », comme dit l’autre qui déborde, mais il s’agit de lutter pour la réduction drastique du travail salarié. Il s’agit, comme impératif catégorique, de ne travailler que par désir, par plaisir de travailler.


FAIRE DES ENFANTS ?
Ceux qui n’ont pas une bibliothèque bien garnie et bien constituée, ne vont pas trop au cinéma et au musée, ni se balader dans les bois, ne devraient pas avoir d’enfants. Aux autres il vient plus rarement à l’idée d’en avoir. Il ne s’agit pas de savoir quel monde nous laissons à nos enfants mais quels enfants nous donnons à ce monde.


Rugissements, Rugy se ment !

« J’ai une intolérance aux crustacés, au homard. Je n’en mange pas. Je n’aime pas les huîtres, le champagne. Il me donne mal à la tête. Je déteste le caviar. » F de Rugy Juillet 19.

François de Rugy @FdeRugy
Replying to @julesnantes
Moi c’était pour le poulet ! Merci @julesnantes : comme les huîtres sont bonnes… excellent week end à vous vos proches ! »#Talensac #Nantes

François de Rugy @FdeRugy
Lieu jaune le midi, maquereau grillé le soir précédé d’une araignée… Les vacances commencent bien (et la pêche aussi) ;-)) #Breizh 20 :42 – 3 août 2012

« Drôle », « moderne » et « très attaché à la Bretagne », selon son entourage, il aime la pêche en mer, notamment du homard, les biographies et la variété française, de Renaud à Jonnny Hallyday. Agence France Presse


Avec les autoroutes, ILS NOUS ROULENT... à droite,
Avec A.D.P., ILS NOUS VOLENT... en même temps.
Vivement que nous passions au vert !
Voir le recours lancé contre la rente des sociétés d’autoroute.


Le clitoris, l’orgasme féminin et le point G]


Érotisme et littérature arabe au Moyen Âge.
https://www.franceculture.fr/conferences/ecole-normale-superieure/lorgasme-feminin-et-le-fameux-point-g#xtor=EPR-2-[LaLettre26062019]].


La lettre de la Fondation Robert Shuman.


Le Livre d’image de Jean-Luc Godard, jusqu’au 22 juin sur ARTE.
Après sa présentation en compétition au Festival de Cannes, où lui fut décerné une Palme d’or spéciale, ARTE diffuse Le Livre d’image (2018) de Jean-Luc Godard, inédit en salles selon la volonté de son auteur. Film disponible en télévision de rattrapage, gratuitement, sur ARTE.tv


"Seul moyen de limiter les dégâts : changer radicalement de modèle économique."


LA CATHÉDRALE QUI BRÛLE C’EST LA BANQUISE, quelle spiritualité contemporaine ?


ÉDIFIANTE CARTE DES PISTES CYCLABLES EN EUROPE !


Ça chauffe ! Manifestations pour le climat !


Explorations libertaires pour une pensée critique et émancipatrice-20190510&M_BT=100487117739].


GILETS JAUNES, encore un effort pour être des Esprits Libres.


Pour le REVENU CITOYEN. Émission samedi dernier sur France Culture.


Argumentaire pour le Revenu Citoyen.
https://www.liberation.fr/debats/2019/04/18/philippe-van-parijs-le-revenu-inconditionnel-est-avant-tout-un-instrument-d-emancipation_1722208


Avec les Esprits Libres pour LE REVENU CITOYEN !
https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-le-revenu-de-base-un-nouveau-pilier-de-la-protection-sociale-1008521?fbclid=IwAR1oP7GgfUxsAEcjwUR1Oxj55l86MBygFcyLM-3BFVZxPxDg3nSRfdF1wzQ


Gilets jaunes, encore un effort pour défendre LE REVENU CITOYEN !
https://www.atlantico.fr/decryptage/3570453/grand-debat--le-revenu-universel-la-mesure-qui-pourrait-produire-l-effet-whaouh-recherche-par-emmanuel-macron-jean-marc-sylvestre


PROPOSITIONS des Esprits Libres pour une démocratie vivante.
http://salonespritlibre.com/spip.php?article252


« Insoumis » sauf à Poutine ! Du beau linge à la table ! La France insoumise s’affiche avec Thierry Mariani, ex LR qui a rejoint le RN, et Marion Maréchal, entre « amis de la Russie », pour soutenir Poutine en Crimée ! Andréa Kotarac, élu régional de la France Insoumise, a participé, le jeudi 18 avril 19, au « Forum économique de Yalta » sur la péninsule ukrainienne en Crimée !


HUMOUR :
Castaner castagneur, sale pet hier, sinistre de l’intérieur, dehors !


Pertinence d’une amie qui me dit COMPRENDRE LES MANIFESTANTS qui entre la police et l’hôpital choisissent l’hôpital car s’ils choisissent la police, de toute façon, ils finissent à l’hôpital...


Les Gilets Jaunes ne sont pas des flèches, pas d’argent pour eux.