annex LE REVENU CITOYEN

1 - LE REVENU CITOYEN, revenu de base, revenu d’existence.

"Vous voulez secourir les pauvres, moi je veux supprimer la misère" Victor Hugo

C’est sous l’appellation politique de « REVENU CITOYEN » que nous proposons le revenu d’existence, revenu universel d’existence, revenu de base inconditionnel.
800€ de crédit par mois portés sur la feuille d’impôt pour chacun, tout au long de la vie, sans condition. Le REVENU CITOYEN ne dépend ni du marché dont il garde la vitalité mais dont il réduit l’influence sur nos vies, ni de l’assistanat qu’il supprime. Il correspond au seuil de pauvreté, moitié du salaire médian. C’est à dire que la société s ‘organise sans pauvres avec tous les gains de sociabilité, de santé publique, de cohérence sociale que cela entraîne.
Le REVENU CITOYEN correspond à une économie, et donc à une société, AVEC marché et nous sort d’une économie, et donc d’une société, DE marché.
Il peut être financé de multiples façons selon les politiques menées et leurs sensibilités de droite, de gauche, du centre ou d’ailleurs… Le plus simple est de le financer par l’augmentation de l’impôt sur le revenu et de la CSG progressive fusionnés. De sorte que les revenus médians fassent une opération blanche, leur revenu citoyen équivalant à l’augmentation de leur imposition. Que les bas et moyens salaires et les sans revenus soient gagnants. Que les plus hauts revenus soient perdants c’est à dire paient plus qu’ils ne reçoivent en touchant le R.C.

Le REVENU CITOYEN :

Supprime l’assistanat, la pauvreté et la mendicité par une redistribution plus équitable des richesses sans politique sociale onéreuse. C’est la fin des principaux coûts de gestion des allocations sociales. Suppression des allocations : RMI, RMA, bourses d’études, allocations logement, allocations familiales… suppression des subventions de la charité, restaurants du cœur etc. Une société sans pauvres, une meilleure santé publique, un climat social meilleur. C’est la dignité retrouvée car personne n’est assisté.

Réduit drastiquement l’impôt car aujourd’hui pour donner 100€ à un chômeur il faut prélever 300 € d’impôts. C’est le coût de gestion des allocations. Avec le Revenu Citoyen quand vous donnez 300 vous prélevez 300. C’est la supériorité du système R.C. sur l’assistanat.

Dynamise la consommation des bas et moyens salaires irriguant l’économie et le commerce de proximité.

Permet d’augmenter la TVA à 25% taxant les produits importés. La consommation étant actuellement moins taxée en France que dans les autres pays européens.

Permet de supprimer les charges sociales de nos entreprises leur redonnant leur compétitivité mondiale. Le secteur productif est actuellement beaucoup plus taxé en France que dans les autres
pays européens.

Supprime les charges sociales des salariés leur donnant du pouvoir d’achat.

Supprime largement le travail au noir car contrairement au RMI, RSA et Cie le Revenu Citoyen est cumulable aux autres revenus en toute transparence.

Consacre la fonction sociale de l’État à la santé, la culture et l’éducation renforcées.

Reconnaît de fait la créativité, le bénévolat, l’engagement associatif.

Permet de ramener toute la fonction publique salariée à 24h par semaine et facilite le mi-temps pour le travail salarié privé. Les emplois sans qualification pourront en priorité passer à mi temps.

Nous sort du productivisme. Le R.C. permet d’en finir avec le rêve fou de la politique du « plein emploi » qui ne se réalise jamais et qui voit impuissante le chômage monter. Il s’agit au contraire de supprimer, chaque fois que c’est possible, les travaux inutiles et aliénants en remplaçant l’homme par des machines. Chaque fois que les idiots du « plein emploi » créeront dix des emplois aidés et inutiles le génie humain fabriquera une machine qui fera disparaître heureusement mille emplois. C’est l’avantage du tracteur sur la bête de trait et c’est heureux. Il s’agit de sortir de la centralité du travail, de sortir du travail précaire, de sortir de la recherche de la croissance à tous prix, sans discernement, de respecter l’humain en sortant de l’homo économicus conçu uniquement comme travailleur et consommateur, accessoire du marché. Il s’agit de préserver la planète et sa nature par l’écologie contre le productivisme et la pollution.

Remet en cause le monopole du travail, du capital et de l’assistanat dans la distribution des revenus en introduisant une part citoyenne ne dépendant pas du marché.

- Partage, également entre tous les citoyens, un REVENU COMMUN, un bien commun, véritable fraternité héritage des générations passées. En ce sens le R.C. est un dépassement du marxisme et de la lutte des classes puisqu’il crée une appartenance citoyenne existentielle soldée par un revenu commun et une préservation judicieuse du marché sans son hégémonie capitaliste. C’est vraiment la troisième voie, d’une économie et d’une société AVEC travail, AVEC marché et non DE travail, DE marché, qu’ouvre LES ESPRITS LIBRES.

MESURES D’ACCOMPAGNEMENT DU R.C. :

- Revenu Citoyen de moitié pour les mineurs, du double pour les personnes âgées. L’allocation handicap subsiste et vient s’ajouter au R.C.

- La formation : Crédit de formation de deux ans, Revenu Citoyen doublé (salaire médian actuel), à disposition de chaque citoyen une fois dans sa vie.
- La retraite est égale pour tous, Revenu Citoyen doublé (salaire médian actuel), à partir de 65 ans. Ceux qui ont jusque là cotisé gardent leurs acquis si ceux-ci dépassent cette somme. Auquel cas il leur est versé le complément à titre transitoire.

- Tout citoyen, demandeur d’emploi fonctionnaire, peut effectuer six ou huit heures de travail par semaine dans la fonction publique. C’est un droit au travail dans la fonction publique. Les administrations seront déployées en fonction de cette demande. Cela sera facilité par le fait que tout travail fonctionnaire, comme tout travail salarié, sera ramené dans un premier temps à 24 heures par semaine. Ainsi le travail salarié disponible sera largement partagé. Tout salarié, public ou privé, disposera de 4 jours pleins par semaine. Le travail fonctionnaire sera cumulable à d’autres professions sauf exception.
Pour en savoir plus : www.revenudexistence.org